Hop’la: en Alsace un magasin de producteurs cartonne avec 2000 produits locaux

Equipe HopLa

 

A Strasbourg, quand des agriculteurs décident d’unir leurs forces et leurs productions, ça donne un point de vente collectif en système coopératif qui cartonne !

Patrick Messer, un des producteurs à l’origine de la création du magasin collectif résume la philosophie du projet en une phrase : « Quand on est seul, on va plus vite. Quand on est plusieurs, on va plus loin. »

Au point de départ de cette aventure, un constat : les marchés déclinent. Ils dépendent trop souvent des conditions climatiques et perdent peu à peu de leur attractivité dans le secteur alimentaire.

C’est ainsi qu’en 2005, 6 producteurs du Marché de Strasbourg imaginent un projet à l’abri des aléas météorologiques capable de proposer une réelle offre alimentaire répondant à 3 exigences : une offre alimentaire 100% locale très diversifiée, pas d’achat-revente et un strict respect de la nature et des saisons.

Pendant plusieurs années, le groupe de producteurs travaille à l’élaboration du projet, acquiert les compétences nécessaire, construit le plan de financement et élargit la coopérative à d’autres producteurs qui complètent l’offre. C’est en 2012 qu’ils ouvrent à Oberhausbergen près de Strasbourg, un des plus grands point de vente collectif de produits fermiers en France.

Et ça marche ! En créant avec d’autres, la coopérative agricole Hop’la, Patrick Messer, éleveur de vaches laitières, ne pensait pas rencontrer un tel succès. Les clients sont au rendez-vous et, au fil des mois, l’offre s’est considérablement étoffée. Chacun des producteurs propose des produits différents et complémentaires, rendant la concurrence nulle entre ces derniers : boeuf, volaille, porc, poisson, produits laitiers, fruits et légumes, œufs, poissons d’élevage, miel, plantes aromatiques, crème, fromages, champignons, vins, conserves, bières, huiles, sirops, eaux de vie, jus de fruits, fleurs et autres produits de saison sont vendus en direct et sans intermédiaire. Pas moins de 1900 références de produits fermiers et de saison, sans intermédiaire sur une surface de vente de 360 m2 avec des équipements à la mesure du projet :

  • 1 atelier de transformation de viande bovine et ovine intégré
  • 9 chambres froides spécifiques à chaque produit
  • 1 chambre de maturation pour la viande de boeuf
  • 1 cuisine pour élaborer la gamme traiteur

 

De quoi réjouir les consommateurs qui veulent privilégier les produits locaux (locavores).

Magasin Hopla

Trois ans après son ouverture à Oberhausbergen, dans la périphérie de Strasbourg (Bas-Rhin), Hop’la a permis la création de 32 emplois en CDI. 16 emplois directs sur le lieu de vente (dont trois bouchers, quatre aides bouchères, un cuisinier-traiteur, une boulangère, un primeur, trois caissières…) et 16 autres emplois dans les fermes qui ont dû augmenter leur production et embaucher ! Ce projet est resté sept ans en gestation, les producteurs se formant à travailler ensemble avant de se lancer dans l’aventure. « L’engagement est financier, mais également humain, avec un principe de solidarité entre les membres », affirme Patrick Messer. Chaque producteur assure une présence dans le magasin, par roulements, créant une relation de confiance avec les clients. La structure coopérative favorise la prise de décisions collégiales et a permis de réaliser des investissements, en locaux et en matériel, que les agriculteurs n’auraient pas pu effectuer individuellement : ateliers et équipements de transformation, chambres froides, vaste espace de vente de 360 m².

Grâce à Hop’la, trois fermes se sont réorientées vers la vente directe et au sein même des familles, l’optimisme insufflé par la coopérative a su donner l’envie aux plus jeunes de s’orienter vers l’agriculture et ainsi d’assurer la pérennité des exploitations. Ces changements s’appliquent aussi chez les conjoints de nos producteurs et productrices, devenus plus que de simples collaborateurs en endossant le costume de responsable d’exploitation lors des absences de leurs moitiés, occupées à la gestion du magasin. « Une de nos adhérentes qui, jusque-là n’avait pas eu beaucoup l’occasion de sortir de sa ferme, est même devenue conseillère municipale sur sa commune », raconte Patrick Messer qui voit dans cette aventure collective une occasion de promotion humaine.

Les prix sont équivalents à ceux pratiqués sur les autres lieux de ventes directes sur lesquels travaillent la plupart des producteurs (marchés, exploitations). Chaque producteur est responsable de ses propres pertes et profits et veille à maintenir un rapport qualité-prix optimal. À ce jour, Hop’la est la seule coopérative de vente collective d’Alsace et une des plus grandes de France de par sa surface de vente. « Nous nous sommes regroupés non pas pour faire du business, mais pour vendre notre matière première », résume Patrick Messer.

Interview de Patrick MESSER recueillie par Laurent GRZYBOWSKI pour « La Vie »

Voir aussi : Pourquoi le consommateur réclame plus de magasins de producteurs et de drive-fermiers ? – Dans le Nord (59), des agriculteurs court-circuitent la grande distribution –  Créer un drive de producteurs ?  –

Eric Lesage, travailleur indépendant en expérimentation sur les échanges entre producteurs locaux et consommateurs sur internet. Expert web & e-commerce depuis 2001, animateur d'un drive de produits fermiers dans le Nord (59) et créateur de la plateforme collaborative drive-fermiers.fr au service des consommateurs et au service de la réussite des projets internet des producteurs locaux.

Écrire une réponse

*

captcha *