Drive de produits fermiers ?

Drive de produits fermiers ? C’est quoi exactement ? Qui inventé le premier drive fermier ® et quand ?  Combien en existe-t-il ?

Définition : c’est quoi un drive de produits fermiers ?

En l’absence de définition officielle et universelle, drive-fermiers.fr a tenté de dessiner les contours précis que ce terme parfois utilisé abusivement suggère.

Courses drive coffre voitureUn drive de produits fermiers est un système proposant la vente sur internet de produits locaux, fermiers, artisanaux et de saison issus des producteurs d’un même territoire. Réalisées sur internet, les commandes sont préparées à l’avance et mises à disposition du client au lieu, jour et créneau horaire convenus sur la commande. Le terme « drive » suggère nécessairement que le service a été organisé pour proposer le chargement de la commande dans le coffre de la voiture (zone de stationnement et de chargement), sauf avis contraire du client. Drive-fermiers.fr a dû se pencher plus en détails sur cette définition afin de définir les critères précis et stricts (bien que nécessairement contestables) servant de référentiel à la publication de nouveaux « drive » sur la carte de drive-fermiers.fr. Ces définitions n’ont pas de caractère officiel et peuvent être débattues ou enrichies avec les acteurs qui concourent à leur développement. 4 critères méritaient toutefois d’être approfondis :

"De la fourche à la fourchette"

« De la fourche à la fourchette »

Circuit-court : Peut-on tolérer l’existence d’un « intermédiaire » ? Si oui, dans quels cas ? Un « drive » qui n’aurait pas été créé par des producteurs mais par un entrepreneur peut-il être qualifié de drive de produits fermiers ?  Lorsqu’un producteur propose, dans son magasin et/ou sur son site internet, la vente des produits d’autres producteurs partenaires complémentaire à ses productions, il le fait généralement pour améliorer l’attractivité de son point de vente, rendre un meilleur service à ses clients et apporter un débouché aux producteurs avec lesquels il est en relation. Cet « intermédiaire-producteur » ne pose normalement aucun problème à condition que le nom du producteur d’origine soit précisé sur la fiche-produit, dans un soucis de parfaite transparence. Lorsqu’un micro-entrepreneur décide de créer les liens qui n’existent pas sur internet entre les consommateurs & les producteurs d’un territoire, il participe à la valorisation des productions et savoir-faire locaux. Cet « intermédiaire-entrepreneur » ne pose normalement pas de problèmes à condition que les producteurs soient parfaitement libres de fixer les prix de leurs produits sans contraintes (comme pour leur propre vente directe), de pouvoir cesser de proposer leurs produits à leur convenance (pas d’engagement contractuel de durée), que cet intermédiaire réalise un travail qu’ils n’auraient pas fait eux-même et leur apporte des débouchés pour leur production à des conditions qu’ils jugent raisonnables (% commission, contrainte logistique, …). Si son offre est 100% locale & fermière, et qu’il propose aussi une vraie « expérience drive » (chargé dans le coffre, idéalement en milieu urbain), il n’y a, à priori, aucune raison qu’il ne puisse pas être qualifié de « drive de produits fermiers ». Drive-fermiers.fr. précisera malgré tout « Drive d’un entrepreneur » sur le descriptif affiché sur la carte afin que le consommateur en soit averti et éviter toute méprise.

Liste coursesFréquence : un drive de produits fermiers est une solution de courses alimentaires. Un site de vente sur internet qui ne proposerait par exemple qu’une vente par mois peut-il vraiment en être une ? Sauf si cette fréquence est provisoire et s’inscrit dans un calendrier prévoyant une fréquence hebdomadaire, drive-fermiers.fr a choisi de ne pas l’afficher sur sa carte, pour répondre parfaitement à la solution courses dont la fréquence est principalement hebdomadaire chez les consommateurs. Cela a également pour but de permettre aux producteurs de se poser les bonnes questions.

Panier légumes fruits viande laitChoix : un site de vente sur internet d’un éleveur, ne vendant que sa viande mais pas de fruits & légumes par exemple, doit-il être affiché sur la carte des drive ?  Pour être une solution « courses » crédible et viable, un drive de produits fermiers doit proposer au moins des fruits & légumes, de la viande et des produits laitiers. Une offre complémentaire est bien entendu un plus : pain, boissons, épicerie, poisson, (…). Toutes les expériences menées dans ce domaine révèlent que ce sont les fruits & légumes qui attirent principalement le client. Drive-fermiers.fr a choisi de référencer quand même les sites internet ne proposant que des fruits & légumes mais les incite fortement à collaborer avec des producteurs de viande, de produits laitiers et des artisans (boulanger notamment)  pour accroître l’attractivité de leur drive de produits fermiers et mieux satisfaire leurs clients.

Produits de saison manger_bouger_frSaison : un système alimentaire prônant le retour à une consommation locale respectueuse des saisons peut-il proposer la vente de bananes et de papayes, d’avocats ou de tomates en hiver lorsque le terroir n’en produit pas ? Même s’il arrive à des producteurs d’en proposer dans leur magasin parce que leurs clients le demandent et qu’il faut bien faire du chiffre d’affaire l’hiver pour couvrir les charges, drive-fermiers.fr a choisi de ne pas référencer les sites concernés sur la carte.  L’offre doit être 100% locale et de saison. Une porte entrebaillée dans ce domaine peut laisser place à des dérives qu’il est préférable d’éviter.

Avant de procéder à l’ajout d’un nouveau site internet sur la carte (gratuit), Drive-fermiers.fr vérifiera que ces critères sont bien respectés et adressera les recommandations nécessaires si ce n’est pas le cas. Vous avez connaissance d’un site de vente internet proposant des produits locaux dans une logique de point retrait -drive ?

Voir aussi : Carte des drive de produits fermiers en France

Histoire : qui a inventé le drive fermier® ?

Le 1er drive fermier® est une initiative de la Chambre d’agriculture de Gironde et du réseau Bienvenue à la Ferme. Il a été ouvert le 19 octobre 2012 à Eysines (33), commune jusqu’alors connue pour sa variété de courge endémique (Courge galeuse d’Eysines) et qui devient dorénavant la commune qui a donné naissance au 1er drive fermier® en France. La paternité de cette invention revient donc à Bernard Artigue, président de la Chambre d’agriculture de Gironde, et Bernard Lafon, président du Relais agriculture et tourisme. Un deuxième point de retrait – drive suivra un mois après à Lormont (33). Une vingtaine de producteurs fournissent le drive au départ. Le succès est immédiat et de nouveaux producteurs rejoignent progressivement le groupe pour élargir et diversifier l’offre de produits. Une nouvelle voie venait d’être ouverte dans le paysage de la distribution alimentaire : les producteurs prenaient le virage du web sous une forme organisée et proposaient une alternative à la grande distribution, inspirée de ses propres méthodes. Un peu plus tôt, une jeune entreprise Parisienne portant le drôle de nom de « La Ruche qui dit Oui! » ouvrait aussi la voie de la « vente directe connectée aux producteurs » avec la création de la 1ère Ruche à Toulouse (Le Fauga) en novembre 2011 sur un modèle différent de celui du drive : le marché de producteurs locaux sur internet. Des centaines d’auto-entrepreneurs ou d’associations, (…) ouvrent des Ruches l’année suivante fédérant autour d’eux les producteurs locaux intéressés par la démarche. La 1ère Ruche-drive (et la seule à ce jour) organisée autour de commandes prêtes à l’avance et chargées dans le coffre de la voiture ouvre à Lille (Roubaix) en octobre 2013 avec pour objectif de concilier « rapidité & convivialité » pour les consommateurs, « optimisation du temps & des équipements » pour les producteurs.

L’histoire retiendra sans doute que l’année 2012  fut le « big bang » de la vente directe sur internet de produits locaux.

logo drive fermier Bienvenue à la fermeBon à savoir : Drive fermier® est une marque déposée et enregistrée à l’INPI sous le n° 3950539 le 02 février 2012 par le relais départemental d’agriculture et de tourisme de Gironde (33). Il regroupe les « drive » du réseau Bienvenue à la ferme. L’utilisation de ce terme est donc très encadré juridiquement, même si la plupart de ceux qui l’utilisent ne le savent pas ou ne le prennent pas en compte. C’est la raison pour laquelle, drive-fermiers.fr utilise le terme « drive de produits fermiers » pour désigner les « drive » créés par tous les acteurs de ce mode de vente directe : groupes de producteurs au sein d’un réseau ( drive fermier ® Bienvenue à la ferme), producteurs ou groupes de producteurs indépendants (point de ventes collectifs, magasin à la ferme), micro-entrepreneurs ayant fédéré de nombreux producteurs autour de leur projet.

Recensement : combien de drive de produits fermiers ?

Aucun dénombrement exhaustif n’existait avant la création de drive-fermiers.fr. A son lancement le 1er mars 2015, le site recensait 112 « drive » de produits fermiers en France. Le réseau Bienvenue à la ferme comptait deux drive fermier® en 2012 et en dénombrait 56 à la fin de l’année 2014. Pendant ce laps de temps et même peut-être même avant, d’autres producteurs fermiers indépendants, un peu plus visionnaires et sans doute plus organisés collectivement que les autres, créaient ici et là leurs propres sites de vente sur internet sans nécessairement avoir conscience qu’ils étaient en train de développer un modèle de drive de produits fermiers plus ou moins abouti. C’est la somme des initiatives isolées et en réseaux que recense Drive-fermiers.fr sur sa carte et son moteur de recherche. C’est aussi grâce aux pratiques collaboratives de consommateurs ou de producteurs nous signalant l’existence de drive de produits fermiers existants et non répertoriés, que Drive-fermiers.fr propose une grande exhaustivité sur sa carte de France.

Voir aussi : Suggérer l’ajout d’un drive de produits fermiers sur la carte