Smart TPE : système de paiement pour vente directe à la ferme

Un petit terminal électronique qui se loge dans la poche, relié à un smartphone : le paiement par carte bancaire facilite la vente directe à la ferme et pourquoi pas l’encaissement des commandes drive à la ferme.

vente-directe-paiement-par-carte-bancaire-a-la-ferme

Le Crédit agricole en Bretagne et la Chambre d’agriculture ont signé hier à Plérin (22) un partenariat dont l’objectif est de faciliter l’accès aux offres monétiques pour les agriculteurs qui pratiquent une activité de vente directe ou en ligne. Il s’agit aussi, explique la banque, de leur faire bénéficier de produits adaptés à leur activité saisonnière.

Confirmation de transaction par SMS

Les 270 adhérents bretons du réseau Bienvenue à la ferme se voient ainsi proposer dès à présent une offre monétique dédiée, comportant un terminal de paiement électronique et une sécurisation des paiements en ligne. Concrètement, le « Smart TPE », ainsi dénommé, et dont le coût d’abonnement est de 11,50 € par mois, se compose d’une part, d’un smartphone avec une application à télécharger gratuitement et d’autre part, d’un boîtier lecteur de carte. Les deux unités se connectent par bluetooth. Après avoir tapé son code, l’acheteur reçoit une confirmation de son paiement par SMS ou via sa boîte mail, tandis que la somme est instantanément créditée sur le compte du vendeur. « Ce dispositif est une énorme avancée. C’est avant tout une sécurité de paiement mais son gros avantage c’est sa mobilité puisqu’on peut l’utiliser partout », explique Olivier Robert, éleveur de porc et de volailles à Janzé (35). Cet adhérent de Bienvenue à la ferme a développé sur son exploitation une activité de location de salles de réception. Il propose aussi des hébergements dans des cabanes nichées dans les arbres, au milieu des daims.

Une innovation qui facilite le paiement au magasin ou au drive de la ferme

Cette innovation ne va peut-être pas soulever un semblable enthousiasme chez tous les adeptes de la vente directe car elle marque une vraie rupture dans un secteur où l’achat en liquide, voire le chèque sont des moyens de paiement solidement ancrés. « L’évolution vers des solutions de paiement dématérialisées ne va pas de soi surtout pour les petites structures. C’est un sujet de débat dans la profession. Mais nous pensons que chacun doit sauter le pas, tout en préservant son authenticité, sinon c’est courir le risque de se marginaliser et de se priver d’une clientèle », observe Didier Mahé, coordinateur régional de Bienvenue à la ferme.

S’adapter à l’ère du e-commerce et du paiement mobile

A l’heure où les circuits courts tout comme l’e-commerce alimentaire ont le vent en poupe, le fait d’accepter des paiements par carte bancaire sur le lieu de vente sera un atout. « Nous sommes à la recherche de toutes les solutions simples qui permettent aux agriculteurs de développer sans frein leur activité et leur compétitivité », ajoute Jérôme Guiard, directeur des marchés au Crédit agricole en Bretagne.

Article publié le 20 novembre 2015 par Frédérique Le Gall du journal Le  Télégramme

 

Autres articles du blog en rapport avec les systèmes de commande et de paiement en vente directe à la ferme :

Les bonnes questions à se poser pour un projet de vente directe sur internet ? –  Créer un drive fermier ? –  Conditions de succès d’un projet drive ? – Quelle solution internet choisir ? –  Besoins de conseils pour un projet de drive fermier ?

Eric Lesage, travailleur indépendant en expérimentation sur les échanges entre producteurs locaux et consommateurs sur internet. Expert web & e-commerce depuis 2001, animateur d'un drive de produits fermiers dans le Nord (59) et créateur de la plateforme collaborative drive-fermiers.fr au service des consommateurs et au service de la réussite des projets internet des producteurs locaux.

Écrire une réponse

*

captcha *