Viande de nulle part : les Jeunes Agriculteurs nous ouvrent les yeux !

Les industriels et distributeurs ne prendraient-ils pas parfois les consommateurs pour des « gens bons » au point de leur faire gober n’importe quoi ?

Prenez ce jambon par exemple :

Un jambon bien de chez nous n’est ce pas ? Une marque qui fleure bon la charcuterie Française, le savoir faire authentique. Un emballage « carreau Vichy » bien Français, affublé d’un logo « Fabriqué en France » qui nous rassure sur le fait que ce jambon est bien un produit traditionnel Français !

Alors pourquoi cet été les Jeunes Agriculteurs s’en sont-ils pris à la « Caravane Cochonou » sur le Tour de France ?

Parce que Cochonou, comme beaucoup d’autres marques du secteur fait preuve d’un manque de transparence en n’indiquant pas clairement l’origine des viandes qu’il utilise, parfois à la limite de la tromperie. Par exemple, faute de pouvoir apposer le logo « Le porc Français » sur ses préparations à base de porc étranger, la marque utilise à la place le logo « Fabriqué en France » qui traduit simplement que le jambon a été transformé en France, mais pas que le porc a été élevé en France. Les seuls logos officiels qui garantissent l’origine de la viande Française sont ceux-là :

Alors, on se contente d’écrire quelquepart sur l’emballage «Viande origine UE ». C’est parfaitement légal et c’est tout l’art du marketing !

C’est pour lutter contre ce manque de transparence vis-à-vis du consommateur et inciter les industriels et les politiques à adopter des mesures visant à clarifier l’origine des viandes transformées que les Jeunes Agriculteurs ont lancé la campagne VIANDE DE NULLE PART.

C’est ainsi qu’un peu partout en France, des groupes de Jeunes agriculteurs troquent leurs bottes pour leur costume de « super-héros » au service de la transparence alimentaire.

Direction le supermarché du coin pour vérifier les emballages, ouvrir les yeux des consommateurs et sensibiliser pacifiquement les responsables des grandes surfaces.

Pour en savoir plus, j’ai demandé à 3 super-héros des JA (Jeunes Agriculteurs) du Nord – Pas de Calais de nous expliquer comment ils organisent ces « opérations pédagogiques ».

Cédric Duthoit, Céline Vandermarcq et Emilie Girard, 3 des « super-héros » des JA NPDC qui défendent l’intérêt du consommateur !

Cédric, Céline et Emilie sont venus avec leur toute panoplie : flyers, rubalise, communiqués de presse, rouleaux de stickers à coller sur les emballages des produits.

Sticker VIANDE D’ORIGINE CONNUE qui VALORISE les « bons produits » qui mentionne clairement le pays d’origine de la viande : France ou indication du pays étranger ou l’animal est né, élevé, abattu.

Sticker VIANDE DE NULLE PART qui DÉNONCE les « mauvais produits » dont l’étiquetage est ambigu, peu ou pas visible : origine UE ou mention de plusieurs pays d’origine sans savoir exactement lequel.

« Nous avons décidé d’être les yeux des consommateurs dans les rayons. Nous scrutons les emballages, constatons, informons et disons tout haut ce que les marquent puissantes nous cachent, faute d’obligations suffisamment strictes sur les pratiques d’emballages » précise Céline Vandermarcq, en charge du dossier viande pour les JA Nord – Pas de calais.

Pour le faire savoir, ces agriculteurs des temps modernes et connectés (« ageekculteurs »)  utilisent à fond internet pour communiquer sur leurs campagnes viande de nulle part : compte Facebook, Twitter #viandedenullepart, chaîne You Tube, site internet www.viandedenullepart.com :

« Même si nous ne sommes pas des panélistes et que nos pointages ne sont pas exhaustifs, les relevés que nous publions sur notre site permettent au consommateur de prendre connaissance des bonnes et des mauvaises pratiques que nous avons observées ».

« Nous constatons à chaque fois des emballages d’une grande opacité pour lequel le consommateur est mal informé par les grandes marques (Herta, Madrange, Fleury Michon, Charal, …) mais aussi les marques distributeurs (Leclerc, Carrefour, Géant, …) sans oublier des marques à consonances régionales (Stoeffler en Alsace, …) qui utilisent des viandes pouvant venir de l’étranger. Un comble pour des labels comme « Saveurs en Or », que les consommateurs pensent être des produits de notre région ! » relève Cédric, producteur à Nomain (59) et Secrétaire Général des JA Nord – Pas de Calais.

« Avec une vingtaine des JA du Nord – Pas de Calais, nous nous sommes rendus à l’hypermarché Carrefour Euralille le 27 mai dernier. Nous étions accompagnés de journalistes et d’une équipe de tournage de France 3. Cela incite le directeur de l’hypermarché à ne pas nous refuser l’accès au magasin et permet de garantir une bonne pédagogie après de nombreux consommateurs de notre territoire. Après à peine 10 secondes dans les rayons, nous décelions déjà les premiers emballages sans indication de provenance précise » précise Emilie GIRARD, déléguée régionale des JA Nord – Pas de Calais.

Et les Jeunes Agriculteurs n’entendent pas en rester là. Lors d’une conférence de presse du 16 septembre, ils annoncent le lancement de l’action « Lait de nulle part » pour encourager la mise en place de l’étiquetage du pays d’origine sur les produits laitiers pour laquelle les pratiques sont tout aussi opaques : lait de consommation, yaourts, crèmes dessert, fromages, (…).

Lait d’origine connue : la provenance, qu’elle soit Française ou non, est indiquée sur l’emballage.

Lait de nulle part : la provenance n’est pas indiquée.

Les Jeunes Agriculteurs préviennent : grandes marques, VIANDE DE NULLE PART et LAIT DE NULLE PART  vous surveillent !

Et pour ceux qui penseraient que les Jeunes agriculteurs s’arrêteraient là, c’est mal les connaître.  Cédric DUTHOIT, Secrétaire Général des J.A. Nord – Pas de Calais me confiait qu’il ne serait pas impossible que « Légume de nulle part » ou « Fruit de nulle part » s’attaquent à d’autres secteurs agricoles mais qui restent encore secrets :o)

Sur le même sujet, voir aussi : Les Jeunes Agriculteurs (JA) vont créer leur réseau de magasins ou Quelle viande dans nos assiettes ?

Eric Lesage, travailleur indépendant en expérimentation sur les échanges entre producteurs locaux et consommateurs sur internet. Expert web & e-commerce depuis 2001, animateur d'un drive de produits fermiers dans le Nord (59) et créateur de la plateforme collaborative drive-fermiers.fr au service des consommateurs et au service de la réussite des projets internet des producteurs locaux.

Écrire une réponse

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.